couv4620819

Point de quatrième de couverture, voici la présentation des Editions Dystopia :

Chroniques illégitimes sous la Fédération de Yves REMY, Ada REMY

Couverture : Corinne BILLON, Laure AFCHAIN
Préface : Anne-Sylvie SALZMAN

Version revue par les auteurs et parue au Fleuve Noir en 1998 dans la collection Bibliothèque du Fantastique dirigée par François Ducos.

Sommaire

  • Préface, de Anne-Sylvie SALZMAN
  • Suicide par imprudence
  • Celui qui se faisait appeler Schaeffer
  • Mort pitoyable d'un oupire
  • Mon Lieutenant, ne prendrez-vous jamais vos quartiers d'hiver ?
  • Enfants perdus, perdus
  • La Maison aux engoulevents
  • Les Soldats de plomb de Niccolo Pasani
  • Verso d'ailleurs
  • Les Artilleurs de Cat-Valley
  • Olga mensonge
  • Les Rogandins d'Argos
  • Le Joueur de dames
  • Les Dogues de Tchangoon
  • Chut ! mon lieutenant
  • Dévouement posthume de Charles Tör
  • La Seconde carrière du Général des Fosses
  • Fondation
  • Préface à l'édition de 1968, de Yves & Ada RÉMY

 

Je me suis essayée à la lecture des textes de Yves et Ada Rémy en lisant Le prophète et le vizir publié aux Editions Dystopia. Cette même maison d'édition proposait une nouvelle parution des Rémy dans le cadre de La voie des indés sur Libfly, l'occasion de retrouver leur écriture poétique.

 

Mon ressenti

Ce livre n'est pas d'une constitution classique. Il présente des chroniques sur les soldats de la Fédération (alliance de pays imaginaires), entre chaque récit, il y a un cours texte de l'histoire de la Fédération, qui crée un fil directeur historique. Les histoires étant toute liées j'ai décidé de chroniquer ce livre comme un roman et non comme un recueil de nouvelles. Il m'a fallu deux textes avant de rentrer complètement dans ces récits fantastiques. Je pense que le premier m'a déstabilisée, car je ne savais pas à quoi m'attendre et  son histoire est perturbante. Il faut accepter de ne pas tout comprendre. Peu à peu l'atmosphère si étrange des textes m'a entourée, tout était calme, les paysages un peu boueux étaient éclairés par deux lunes, ou alors il y avait de beaux salons et toujours des soldats de la Fédération dans leur costumes. Chaque histoire est unique, mais elle traite souvent de fantômes, d'apparition, de revenants... Je ne vais pas les décrire il y aurait trop de risques, que je donne des informations sur leur dénouement ou ce qui les unit. Au fur et à mesure de la lecture du texte je me suis justement demandée où voulait nous amener les Rémy, qu'est-ce que cachaient ces récits. J'ai imaginé que je resterais sur ma faim, mais le dernier texte a répondu à toute mes questions et à dépasser mes espoirs. 

Découvrir chaque récit était intéressant, mais  ce qui m'a marquée est l'utilisation de tous les thèmes classiques du fantastique, tout en gardant le même style, un peu poétique. On se croirait dans les nouvelles de Maupassant, dans Faust ou encore dans les textes de Poe. On croise un soldat perdu dans une autre dimension, des vampires,un fantôme qui ne sait pas qu'il est mort, des objets qui s'animent, des apparitions démoniaques, des phénomènes mystérieux, des vengeances jusque dans l'au-delà, des rêves qui deviennent réalités. Si le style reste le même, la structure du récit change également : monologue, récit de souvenir, dialogue, narrateur qui interpelle le lecteur...

Dix-sept textes et autant de personnages différents à chaque fois. Je me suis particulièrement attaché au lieutenant Grégori de la chronique "Chut mon lieutenant". Contrairement à ses soldats tout ne lui semble pas joué d'avance, il n'a pas hâte de partir au feu et ne tient pas la victoire pour acquise. C'est ce sang-froid, qui lui sauvera la vie et qui lui permettra de comprendre quel maléfice recèlent les îles qu'on leur a demandé de conquérir.

La chronique que j'ai préférée est "Les soldats de plomb de Niccolo Pasani". Ce qui m'a particulièrement plu est la structure du récit, un ancien page raconte à une dame (pour la séduire) des événements de sa vie passée. Le texte ne présente que ses paroles, le récit de son histoire, mais également les paroles qu'il dit à la dame. il nous fait évoluer dans l'histoire et dans l'espace dans le présent.

Au final

Ce livre est d'une grande richesse. Je conseille de le lire au calme et sans hâte afin d'en apprécier tous les aspects. Il est également important de respecter l'ordre de lecture. Sa lecture a eu un effet "petite madeleine de Proust", j'ai repensé aux moments où je regardais, enfant, Les contes de la crypte et La quatrième dimension. Même si ces émissions n'avaient pas la richesse poétique du texte, j'y ai  retrouvé les frissons et l'attente de l'histoire suivante.

encartLibFly                                                           logo1 N°6