couv42009152

ID :

Scénario : Brian K. Vaughan, Illustration : Fiona Staples - Edition : Urban Comics (Indies) - Parution : 14/03/2013 - 168 pages - Prix : 15 €- Genre : SF, comics

Quatrième de couverture :

Un univers sans limite, peuplé de tous les possibles. Une planète, Clivage, perdue dans la lumière froide d’une galaxie mourante. Sur ce monde en guerre, la vie vient d’éclore. Deux amants que tout oppose, Alana et Marko, donnent naissance à Hazel, un symbole d’espoir pour leurs peuples respectifs. L’espoir, une idée fragile qui devra s’extraire du chaos de Clivage pour grandir, s’épanouir et conquérir l’immensité du cosmos.

 

 J'ai craqué l'année dernière sur la couverture de ce comics. Priceminister m'a donné l'occasion de la découvrir suite au Festival d'angoulême. Il propose aux blogueur d'élire leur lauréat parmi les sélectionnés pour le Festival.

 

Mon ressenti :

Comme c'est le dessin qui m'a interpellé, je vais commencer par en parler. Je ressors un peu mitigée de la lecture de ce comics. J'aime beaucoup les dessins des personnages, ils les rendent très vivant et arrivent à faire passer beaucoup d'émotion. Le dessin sert aussi très bien des personnages qui donnent la chair de poule, comme cette mercenaire mi-femme mi-araignée... yerk. Par contre je n'ai pas du tout aimé les fonds, les paysages, qui m'ont fait penser à certains manga où la toile de fonds est reléguée au second plan. Comme l'image est très importante dans les comics, cela a un peu altéré ma lecture.
L'idée de départ est assez classique, les deux héros sont des sortes de Roméo et Juliette extra terrestres, avec un bébé en plus. Ce qui n'est pas aux goût de tout le monde. Ils sont donc pourchassés. Voilà pour l'histoire principale. A celle-ci s'ajoutent des histoires parallèles, dont celle d'un mercenaire qui veut libérer une enfant esclave sexuelle sur la planète du sexe, où encore celle d'un prince robot qui veut rentrer chez lui pour voir sa femme enceinte. Cela donne un joyeux méli mélo, dont je n'ai pas toujours trouvé la cohérence. Le comportement des jeunes parents vis à vis de leur bébé est également étonnant. Ils veulent le protéger, mais donne un peu l'impression de transporter un paquet comme un autre....

Au final un dessin qui m'a plus en partie et une histoire qui me plaisait mais qui ne m'a pas totalement convaincue. Mi figue mi raisin.

D'autres avis chez : Jae-Lou

ban_op

imaginaire 2014n°16