couv22343196

ID :

Auteur : Anthelme Hauchecorne  - Edition Midgard - Parution : 17/03/2012- 373 pages - Prix : 15,50 € - Genre : nouvelles, fantasy, fantastique

Quatrième de couverture 

Quinze univers, autant de portes en attente d'être poussées.

Une seule clé.

Celle qui languit entre vos doigts.

Suivre le procès opposant un diablotin syndiqué à son sinistre patron, jouer à réveiller les morts, vous laisser bercer par la fée des mauvais rêves, aider deux enfants à se défaire d'un croquemitaine ou vous mettre au vert avec le Diable lui-même…

Un aperçu des voyages auxquels Baroque'n'roll vous convie, quinze nouvelles insolites portées par un rythme effréné, alternant humour et grotesque, merveilleux et fantasy urbaine.

 

Ce mois de mai est celui d'Anthelme Hauchecorne chez Book en stock. Les tenancières de ce charmant blog m'ont donné l'opportunité de découvrir l'un de ses opus qui manquait à ma lecture. Qu'elles en soient remerciées, ainsi que les éditions Midgard. Remarque : si mon style déraille un peu, j'ai pour excuse la lecture de Baroque'n'Roll.

Mon ressenti :

J'ai eu le plaisir de rencontrer Anthelme Hauchecorne lors du Festival Zone France 2014 à Bagneux. Concernant ce recueil, il m'a avertie qu'il reprenait des écrits assez anciens et que par conséquent, il ne fallait pas en attendre autant que pour Âmes de verre ou Punk's not dead. L'avertissement fût entendu et constaté. En effet, j'ai retrouvé avec grand plaisir la plume de l'auteur : acérée, sarcastique, humoristique, tranchante, juste ... mais avec moins de fluidité, que dans ses œuvres plus récentes. Voyons plus en détail ces 15 nouvelles :

  • Nuage rouge

 Cette histoire de diablotin, qui exige le paiement de ses heures supplémentaires ne m'a pas convaincue. Un peu trop de blagues, à mon goût ont rendu la lecture moins agréable (pourtant j'aime beaucoup les joke). 

  • Permission de Minuit

Cette nouvelle m'a fait beaucoup sourire. Imaginez un vampire qui fait le pari de garder deux enfants. S'en suivent moult bêtises et des réactions de vampire plutôt désopilantes.

  • Le jardin des peines 

 Une des nouvelles qui m'a le moins plus. Je n'ai adhéré ni à l'histoire, ni à l'écriture. Le jardin d'Eden serait un milieu entre-deux, qui permettrait aux athées d'atteindre le Paradis. Les personnages présentés sont mauvais ou suicidaires, un peu réducteur comme population.

  • Courrières

 Un mélange très intéressant entre la mine et le fantastique. Ici les personnages principaux sont des enfants mineurs, le texte nous confronte à la difficulté de leur vie, puis peu à peu l'élément fantastique est introduit. Un univers plein de potentiel, mais avec quelques rebondissements qui ne s'accordent pas.

  • Madone nécrose

La nouvelle que j'ai préféré! Très bien écrite, l'histoire se déroule dans une France glauque où les zombies sont devenus une attraction touristique. Ce drame amoureux sur fond de pourriture n'est pas toujours très ragoûtant, mais passionnant.

  • Six pieds sous terre

L'histoire un peu bizarre d'un jeune handicapé en fauteuil roulant. Ses meilleurs amis sont des fantômes. Un texte qui dénonce les persécutions du quotidien, mais qui manquait un peu de contenu.

  • Fée d’Hiver

Un conte effrayant, qui a de quoi ôter l'envie de fuguer des cerveaux de tous les marmots. Où comment faire une bonne action en donnant des cauchemars !

  • Diable noir 

Un petit texte fantastique, pour qui le format nouvelle est très bien adapté. Avec comme un relent de conte de la crypte, on découvre un monstre marin déguisé en bateau pour piéger ses repas.

  • Cons comme les blés

Ah ah ah! Franchement, je crois que le lecteur ne pourra qu'aimer cette histoire. On découvre celle-ci à travers une bande enregistrée, ce qui donne un petit côté Blair witch à l'histoire, ce qui convient très bien. Difficile d'en dire plus de peur de dévoiler l'histoire, mais je peux juste vous dire de faire attention avant de tracer des cercles au sol.

  • Noblesse oblige 

Je n'ai pas trop vu l'intérêt de cette nouvelle, sûrement parce que je n'ai pas accroché avec l'histoire que raconte ce professeur : la vengeance d'un peintre il y a plusieurs siècle, qui inventa un masque de torture.

  • Trêves de comptoir

Je n'ai pas du tout accroché à cette histoire de super héros. Le Marvel à la sauce Hauchecorne ne passe pas très bien.

  • Logique d’ensemble

Une nouvelle bien marrante. Quand on est parachutiste, il vaut mieux ne pas se retrouver la cible d'un gremlins en plein vol...

  • Enjoy the Silence

Possession et meurtres sur fond de Star academy (même si l'émission n'est pas citée). Un étrange mélange, mais qui sait ce qui se passe quand les caméras s'éteignent.

  • L’internat de Tatie Billot

Brrr une bonne ambiance lugubre dans ce texte. De très bonnes bases pour un récit plus important, la taille de nouvelle ne convenant pas à celui-ci. Il aurait peut-être fallu l'amputer de l'histoire de Frédéric le lombric, le reste suffisant largement.

  • Fleurs de cimetière 

Vampire or not vampire ? Schizophrène ou possédé ? Nous n'en saurons pas plus de cette nouvelle fantastique parsemée de meurtre. 

 

Au final, une lecture mitigée. J'ai retrouvé avec plaisir la plume d'Anthelme Hauchecorne, mais les textes m'ont moins plus que ceux de Punk's not dead et Âmes de verre, plus aboutis. Une bonne introduction au travail de l'auteur, mais je vous conseille plutôt les deux livres susnommés.

le mois de Hauchecorne

logo_rosen°2  imaginaire 2014n°22