antho2014-bardesetsirenessmall

ID :

Auteur : collectif - Edition : Mnemos Fantasy - Parution : 23 mai 2014 - 250 pages - Prix : 18€ - Genre : fantasy, fantastique

 

Quatrième de couverture :

Partenaires de longue date des Imaginales, le festival des mondes imaginaires d’Épinal, les éditions Mnémos ont accepté le principe d’éditer chaque année, avec l’appui du festival, une anthologie thématique de fantasy.
Le thème de cette année propose une rencontre, une découverte, une alliance ou un affrontement entre deux figures emblématiques du mythe et du folklore : le barde et la sirène. Cette nouvelle anthologie nous propose des textes surprenants, ébouriffants, épiques, de la fantasy qui mêle qualité d’écriture et plongée à la source des légendes.

Les auteurs : Pierre Bordage, Mélanie Fazi, Frédéric Petitjean, Estelle Faye, Anne Fakhouri, Régis Goddyn, Carina Rozenfeld, Samantha Bailly, Yann de Saint Rat, Thomas Geha.

 

Je me suis pris au jeu de l'achat des anthologies de festival l'année dernière aux Imaginales. Il était donc évident que je prendrais celle de l'année 2014. Je crois que j'ai réussi à avoir une dédicace de tous les auteurs présents. Et comme l'année passée, j'ai eu le plaisir de partager ma lecture avec Blackwolf et Snow. Malgré nos emplois du temps de Ministre, nous avons réussi à nous retrouver pour commenter les nouvelles au fur et à mesure de leur lecture.

Mon ressenti : 

  • Préface : Lionel Davoust & Sylvie Miller

Une préface à souligner, d'une part parce qu'elle explique le choix du thème de l'anthologie, ainsi que le lien entre barde et sirène (qui n'avait rien d'évident pour moi); d'autre part parce qu'elle prépare le passage de flambeau au prochain anthologiste.

  • Carina Rozenfeld, La Boîte à musique

Une nouvelle assez légère, qui a une très bonne place en début d'anthologie, elle introduit bien le thème. Le barde est ici un homme, qui en quête de gloire, risque de passer à côté du bonheur. Une trame assez classique avec un happy end. Cette nouvelle m'a permis de lire pour la première fois Carina Rozenfeld.

  • Samantha Bailly, Plaie étoilée

J'ai trouvé l'idée de départ très bonne, les bardes ont un espèce de parasite (la plaie étoilée), qui leur permet d'emmagasiner les histoires. Du coup, j'ai été frustrée car j'aurais voulu que cela soit plus développé. Pour le moment je n'ai lu que des nouvelles de Samantha Bailly, cette nouvelle m'a donné envie de la découvrir sur un texte plus long, permettant de développer ses idées.

  • Yann de Saint-Rat, Tant que nous demeurons ensemble

Je ne connaissais pas cet auteur et malheureusement je n'ai pas du tout accroché à sa nouvelle. J'ai trouvé l'histoire trop simpliste et manichéenne (un humain barde élevé par une sirène, qui veut se sacrifier pour être avec elle), même si l'idée de sirène carnassière était intéressante.

  • Estelle Faye, La Tête de singe

Une nouvelle déconcertante à l'écriture captivante. Dès les premières phrase l'écriture m'a plu par sa beauté et sa profondeur. Elle arrive à travers son écriture à rendre totalement envoûtante la voie du Barde. L'histoire recèle beaucoup de surprise et ne comporte pas d'idée préconçue. La sirène est traitée comme un élément annexe, ce qui change des nouvelles précédentes. Elle est également plutôt rebutante, sorte d'être mi-poisson mi-singe et 100% vampire. C'est une première lecture de l'auteure et je suis ravie d'avoir craqué pour un de ses livres aux Imaginales.

  • Frédéric Petitjean, Au bar des sirènes

Encore un auteur que je n'avait jamais lu. La nouvelle démarre plutôt bien avec une très bonne ambiance d'Urban Fantasy (j'ai bien aimé le cadre du bar un peu miteux ou se retrouvent toutes les créatures magiques), malheureusement elle a rapidement tourné en romance dégoulinante d'amour et de bons sentiments, jusqu'à l'écoeurement. Preuves d'un ennuis certains, la discussion avec mes co-lecteurs a dérivé vers la reproduction des sirènes...

  • Maïa Mazaurette, La Mise en pièces

Une nouvelle réjouissante après la précédente, pour encore une découverte d'auteur. Ici ça taille, ça coupe, ça dégouline de sang! Une nouvelle glauque à souhait avec une reine cradingue et sadique, qui fait un sacré personnage. Le gentil barde se pensait plus intelligent, mais tel est pris qui croyait prendre... La plume est très agréable et l'association entre Barde et Sirène des plus surprenante.

  • Régis Goddyn, Tant qu’il y aura des sirènes

J'adore la saga Le sang des 7 rois de l'auteur, mais là je me suis un peu demandé ce qu'il nous avait fait. Il y a de très bonnes idées. L'auteur tente un mélange des genres assez risqué, après un début de fantasy très classique il nous propulse dans de la science fiction pure jus. Mais tout cela mériterait sans doute plus de pages et ne semble pas tout à fait aboutit. Une petite déception du coup, mais de la matière pour faire au moins un roman...

  • Mélanie Fazi, Le Chant des autres

Première lecture de l'auteur et j'ai été conquise, j'ai même acheté très rapidement une de ses anthologies après la lecture de cette nouvelle. L'écriture est très belle et envoûtante.  Elle a une façon unique de parler de l'être humain. L'auteur arrive à faire passer les émotions de ses personnages, qui ont une place prépondérante dans le récit. Elle va donner quelques indications sur ce qu'ils sont , mais sans les nommer, le lecteur peut faire travailler son imagination et mettre ce qu'il veut derrière les terme Bardes et Sirènes. Une très belle lecture.

  • Pierre Bordage, Le Chant du solstice

Une nouvelle très bien écrite, efficace, assez classique. Il m'a manqué un petit brin de fantaisie, mais autrement il n'y a aucun reproche à faire. Le détail qui m'a plu, c'est le seul à faire "pécher" la sirène. Un texte que j'aurais vu positionné plus tôt dans l'anthologie.

  • Anne Fakhouri, Ci-gît mon cœur

Une très belle écriture qui sert une histoire rondement menée et palpitante. La fin totalement inattendue et géniale est un plus, la cerise sur le gâteau. Une belle histoire de barde e de sirène, que l'auteur arrive à retourner complètement. Pour ceux qui l'ont déjà lu rendez-vous tout en bas du billet en dessous des logos *

  • Thomas Geha, Le Guetteur de nuages

L'auteur nous propose un monde très complexe où les bardes servent à lutter contre des nuages destructeurs. L'origine de ces nuages est également très intéressante et riche. J'ai beaucoup aimé le début de la nouvelle, qui présente également quelques touches d'humour désopilantes. Par contre je n'ai pas du tout accroché avec la fin, beaucoup trop dans le happy end pour moi.

 

Au final, cette lecture s'est avérée être en dent de scie avec de formidables découvertes, mais également un peu d'ennui voir des nouvelles que je n'ai pas du tout aimé.Le sujet n'était, certes, pas évident. J'ai hâte de voir ce que nous réserve 2015, avec Jean-Claude Dunyach aux commandes. Et je compte sur Blacky et Snow pour continuer à débriefer sur nos lectures.

 

Les avis de mes co-lecteurs  Snow et Blackwolf.

Souvenir 2013 : Elfes et assassins : l'anthologie des Imaginales 2013

logo_rose n°4       imaginaire 2014   n°28

Attention en dessous SPOIL !


 

* Le héros macho se fait bien mâcher. :-D