couv1210773

ID :

Auteur : Christian Léourier - Editions : Ad Astra- Parution : /12/2012 - 368 pages - prix : 19,80 € - genre : science-fiction

 

Quatrième de couverture:

Lanmeur, planète-mère du Rassemblement, poursuit son grand dessein de colonisation…
Sur ces deux planètes que sont Borgœt et Ti-Grid, sa domination est totale. Borgœt, la planète bagne, et Ti-Grid, la pacifique, en sont les exemples frappants. Tandis que depuis sa prison à ciel ouvert, le Camp 23, Garth survit aux côtés de l’étrange Iwerno et tente d’échapper aux effets du Léthé, la drogue de l’oubli, Skiath part en quête de son nom véritable, celui qui lui dictera sa propre loi, sur son monde où le Lagad, l’épice rituelle, apporte perception et vérité… Mais la seule issue possible, pour ces deux hommes, n’est-elle pas dans la révolte ?

 

J'ai eu le grand plaisir de lire pour la première fois Christian Léourier, l'année dernière. Une première lecture qui m'avait conquise et qui m'avait donné envie de continuer le voyage (mon avis sur la première intégrale).

 

Mon ressenti :

Ce tome présente trois textes, les deux derniers ayant plutôt un format de novella : Les racines de l'oubli, La loi du monde et Le secret (inédit). Avant de parler des différentes histoires, ce qui m'a frappée en entamant la lecture de cette intégrale, est l'écriture de Christian Léourier. Je ne l'avais pas vraiment oubliée en un an, mais elle est vraiment très belle. Elle est difficile à décrire, parfois presque poésie, elle porte des réflexions sur l'humanité avec une grande force. Je me rends compte que tout cela ne veut pas dire grand chose, alors en bref, c'est beau, c'est agréable, c'est prenant, envoûtant, comme texte et en plus, cela fait réfléchir.

L'auteur arrive aussi , en quelques mots, à nous plonger dans des mondes étranges qui pourraient servir de théâtre à de nombreux récits. Dans Les racines de l'oubli, voilà notre héros, Dato, qui évolue dans un bagne à ciel ouvert, une forêt monstrueuse et mortelle sert de mur. Je me suis demandée comment Léourier avait pu inventer un monde aussi atroce d'ailleurs. Cette planète, bien loin de Lanmeur, servira de prétexte à une réflexion plus profonde sur  le sens de la vie (le bagne en lui -même n'a pas de sens, de raison d'être, alors pourquoi lutter), la lutte, les révolutions et les histoires qui se répètent.  L'histoire est très prenante et laisse comme un goût de déjà vu, un peu amère. 

Dans La loi du monde, nous découvrons encore une nouvelle civilisation. L'être se défini par sa loi, qui régule tout. Lanmeur, anciennement bienveillante, est là pour coloniser, uniformiser. Les Lanmeuriens ne voient pas la richesse des autochtones, aveuglés par leur connaissance. A travers la quête d'identité de Skiath, nous allons apprendre beaucoup plus sur Ti-grid, sa planète, que ne l'a fait Lanmeur en des décennies.

Dans Le secret, ce qui m'a le plus marqué est ce grand-père Askell, qui essaye de transmettre son savoir à sa petite fille Ewith, mais sans lui révéler tous les secrets de leur planète puisqu'elle est moitié lanmeurienne du côté de son père. Quel dilemme, sacrifier le bonheur de sa petite fille pour protéger son peuple...

Ces différents récits ne laissent pas indifférents et j'ai apprécié que les deux premiers textes soient introduits par des réflexions de l'auteur.

Au final, une lecture savoureuse, qui fait voyager et réfléchir, trembler et sourire. A lire absolument !

 

D'autres avis chez : Jae-Lou, Phooka, Lune, Xapur...

96236763n°2 imaginaire 2014n°41 Challenge ABC 2014 copien°11