couv67792048

 ID :

Auteur : Anne Bishop  - Traducteur :  Sophie Barthélémy - Editions : Bragelonne  - Parution : 16/04/14 - 504 pages - prix : 20€ - genre : Urban Fantasy

 

Quatrième de couverture:

Meg Corbyn est une cassandra sangue, une prophétesse du sang, capable de prédire l’avenir lorsqu’elle s’incise la peau. Une malédiction qui lui a valu d’être traitée comme de la viande par des hommes sans scrupules prêts à la taillader pour s’enrichir. Mais aussi un don qui lui a permis de s’échapper et va la pousser à chercher refuge chez les Autres. Là où les lois humaines ne s’appliquent pas. Même si elle sait, grâce à cette vision, que Simon Wolfgard causera également sa perte. Car si le chef des loups est d’abord intrigué par cette humaine intrépide, peu de choses la séparent d’une simple proie à ses yeux…

 

Mon ressenti :

J'ai mis pas mal de temps à sortir ce livre de ma bibliothèque, pensant (à tort) que j'aurais affaire à une histoire très classique d'urban fantasy à tendance romance paranormal. Mais quelle erreur! et quelle agréable surprise! Le lecteur va pouvoir suivre trois récits entremêlés. Le plus évident est celui d'une nouvelle drogue qui est mise en circulation et qui fait des ravages parmi les "Autres", il va rythmer toute la lecture et lui donner ses grands moments d'action. Il y a l'histoire de fond, celle des habitants qui peuplent Namid et de leurs interactions, dont j'ai apprécié la découverte. Enfin, il y a l'arrivée de Meg, la fugitive, dans l'enclos et son intégration au sein de ses habitants non humains.

L'auteur prend le temps de construire un univers très complet, où pour une fois les humains ne sont pas la norme. Il y a bien des sortes de métamorphes, mais leur forme naturelle est animale. Leur comportement s'en ressent et ici ce n'est pas l'anthropomorphisme qui domine mais l'inverse. Le loup ne se transforme pas en agneau au contact de la belle Meg, ce qui est réjouissant! L'auteur fait appel à des narrateurs multiples, ce qui va permettre de mieux comprendre les différents protagonistes et les différentes espèces. Enfin, l'action est bien dosée et le romantisme n'est pas preignant ou dégoulinant, à mon grand plaisir. 

Au niveau des personnages, on a le droit à un beau grand héros costaud, le loup Simon, mais il ne rechigne pas à manger de l'humain (gloups). L'héroïne ne rentre pas par contre dans la catégorie femme-forte-qui-se-bat. Elle découvre le monde après avoir grandit en captivité et est complètement naïve, ce qui donne lieu à des scènes assez cocasses. Ils dénotent donc des héros habituels. Il y a de très nombreux autres personnages, avec des personnalités très fortes, qui rendent l'histoire très riche (ça fait beaucoup de très, je sais) : des élémentaires (l'hiver serait donc une petite fille?), des policiers biens démunis face aux "Autres", Tess  une divinité tenancière de bar mortellement inquiétante...

Au final, Anne Bishop construit un univers très riche et intrigant. Y prennent place des personnages authentiques et surprenant. Le tout donne une lecture addictive, avec une histoire très bien menée. Un livre qui se démarque des autres dans le genre Urban Fantasy et que je conseille aux amateurs.J'ai hâte de lire la suite ! 

 

Arracher la main d’un client s’essayant au vol à l’étalage instillait un certain sens de l’honnêteté chez les humains fréquentant les Bouquins Hurlants.

 

D'autres avis chez : Zina, Melliane...

grande banniren°21