couv6546457

ID :

Auteur : Karine Giebel - Edition : Belfond - Parution : 03/03/16  -  528 pages - Prix : 19,50 € - Genre : thriller

  

Quatrième de couverture :

« Le temps de l'impunité est révolu. Le temps des souffrances est venu. » Elle ne m'aimait pas. Pourtant, je suis là aujourd'hui. Debout face au cercueil premier prix sur lequel j'ai posé une couronne de fleurs commandée sur internet. Car moi, j'ai voulu l'aimer. De toutes mes forces. De force. Mais on n'aime pas ainsi. Que m'a-t-elle donné ? Un prénom, un toit et deux repas par jour. Je ne garderai rien, c'est décidé. A part le livret de famille qui me rappelle que j'ai vu le jour un 15 mai. De mère indigne. Et de père inconnu. Lorsque j'arrive devant la porte de mon ancienne chambre, ma main hésite à tourner la poignée. Je respire longuement avant d'entrer. En allumant la lumière, je reste bouche bée. Pièce vide, tout a disparu. Il ne reste qu'un tabouret au centre de la pièce. J'essuie mes larmes, je m'approche. Sur le tabouret, une enveloppe. Sur l'enveloppe, mon prénom écrit en lettres capitales. Deux feuilles. Ecrites il y a trois mois. Son testament, ses dernières volontés. Je voulais savoir. Maintenant, je sais. Et ma douleur n'a plus aucune limite. La haine. Voilà l'héritage qu'elle me laisse.

 

Mon avis :

Enfin, ma première lecture de Karine Giebel, depuis le temps que j'en entend parler ! Une lecture pleine d'attente par conséquent, ce qui n'est pas toujours un défi facile à relever pour le livre.

Le prologue est très prenant, avec une ambiance inquiétante, un sombre secret, une enfance sacrifiée... Il nous met l'eau à la bouche. Et le début du roman ne déçoit pas et part sur les chapeaux de roues. Donc un début plutôt enthousiasmant. Le suspens restera entier jusqu'à la fin, qui en veut au professeur Reynier et pourquoi ? avec de nombreux rebondissements. Cependant même si ceux-ci ont été bien amenés, je n'ai pas été tenue en haleine. J'ai tout de même lu le livre très rapidement mais au bout des deux tiers j'attendais la chute. 

L'écriture de Karine Giebel est efficace, elle plante le décor avec précision et maîtrise parfaitement les ficelles narratives du thriller. Mais il m'a manqué un je ne sais quoi pour que la lecture soit plus percutante. J'ai eu l'impression de survoler les personnages, de ne pas rentrer totalement dans la noirceur de leur relation.

Et pourtant, les personnages sont le grand atout de ce livre. Le professeur Reynier, sa fille Maud et sa femme Charlotte semblent être une famille modèle, mais de l'extérieur uniquement. Les relations sont empoisonnées par les rancœurs et le caractère de chacun. Même la gentille Maud, jeune femme brisée, révélera une facette peu reluisante de son personnage. Et il y a bien entendu Luc. Le héros malgré lui, au passé également mystérieux, le garde du corps au grand cœur.

Pour conclure, cette lecture s'est avéré très agréable, avec une palette de personnage fascinante. Cependant il aura manqué un peu de piment pour la rendre très bonne.

 

"Il aimerait pleurer. Aimerait qu'il y ait en ce monde quelqu'un capable de le comprendre.
Capable de le consoler. De le rassurer.
De faire de lui un homme heureux."

D'autre avis chez : Nanet, AzilisJoyeux-Drille, Zina...

1Thème 2 logo challenge 2Session 2 : thriller