54014

ID :

Ouvrage sous la direction de Jérôme Vincent - Edition : ActuSF, collection : Les trois souhaits - Parution : novembre 2015 -  408 pages - Prix : 15 € - Genre : Sf, nouvelles

  

Quatrième de couverture :

Construite autour de la thématique "Réalité", cette anthologie officielle des Utopiales, septième du nom chez Actusf, va vous entraîner dans des jungles mystérieuses avec Fabien Clavel, sur un monde aux mœurs singulières avec M. R. Carey ou encore à la rencontre d'êtres venus d'ailleurs avec Laurent Queyssi... Vous y croiserez également d'anciens pilotes communistes qui ont vu des OVNI pendant la Deuxième Guerre mondiale, des petits robots fugueurs, de vieux copains de bistrot aux paris un peu fous et alcoolisés et des maisons en réalité virtuelle à l'intérieur desquelles tout est possible...

Sans oublier Alain Damasio qui nous offre une belle avant-première avec le premier chapitre inédit de son futur roman, Fusion.

Êtes-vous sûr de votre réalité ? Sont-ils vivants et nous morts ?

Treize nouvelles pour douter de tout...

 

Mon avis :

Qui dit Utopiales dit anthologie et dorénavant la traditionnelle lecture commune avec Blackwolf. Auteurs différents, univers différents... je vous parlerai donc des nouvelles une à une.

 

"Réalités" - Préface de Sylvie Lainé et Roland Lehoucq

Sylvie Lainé et Roland Lehoucq détaillent les différents types de réalité existant, de façon légère et non scolaire. On sent bien la patte des scientifiques. Même si les thèmes abordés ne sont pas toujours faciles à comprendre, c'est une préface impressionnante, de qualité, de grande classe.

 

"Les yeux en face des trous" - Alain Damasio (INÉDIT)

Ah la la, point de nouvelle ici, mais le premier chapitre du nouveau roman de Alain Damasio. C'est un peu sadique, car à la fin, une seule envie, continuer. Un bémol sur la typographie, on retrouve la touche Damasio avec des bulles de textes qui se promènent sur les pages, des tailles différentes... mais je n'ai pas trouvé que cela apportait grand-chose. Peut-être sur la longueur, sera-t-elle plus enrichissante pour le récit ? L'histoire a un petit côté déjà vu (le partage de la mémoire d'autrui), mais quelle plume ! Le style est impressionnant. En un seul chapitre on devine déjà la richesse des personnages, leur profondeur. On découvre une amitié qui réchauffe le cœur et un croquemitaine qui fait sacrément peur. Vivement la sortie du livre !


"Immersion" - Aliette de Bodard (traduction de Bastien Duval et Antoine Mottier)

Comme le texte précédent, cette nouvelle donne presque l'impression d'être également un premier chapitre ! En effet l'univers est très riche et l'auteur développe un concept "d'immerseur" passionnant (il permet à l'utilisateur d'être une personne "augmentée"). J'avais donc envie de voir le texte plus développé. J'étais frustrée à la fin de ne pas savoir ce qui arrivait à l'héroïne. J'aurai bien voulu enchaîner avec un roman. Ce qui est sûr, c'est que maintenant,  je vais lire d'autre textes de l'auteur (enfin le peu qui a été traduit) !

 

"Welcome Home" - Jérôme Noirez (INÉDIT)

Voilà une nouvelle déjantée, complètement trash. Un bon exutoire après une journée pourrie, je me suis franchement bien marrée. Même si le concept est très intéressant et très riche (les personnes fortunées possèdent des espaces en dehors de la réalité ou aucune loi ne s'applique), le format nouvelle convient bien. Il y aurait matière à  développer les concepts de juge, de conscience, de loi. La subréalité décrite est un très bon terreau pour tout cela. Au lecteur de s'arrêter au niveau de lecture qui lui convient.

 

"Un demi bien tiré" - Philippe Curval

Où quand tu te retrouves à demander à ton binôme de lecture de t'expliquer la nouvelle... qu'il te fait un cours sur le paradoxe de Zénon et que tu comprends vaguement... donc si vous le connaissez, le délire de deux piliers de bar cherchant à tester ce paradoxe vous intéressera sans doute, autrement c'est un peu ardu.

 

"Dieu, un, zéro" - Joël Champetier

Voici une nouvelle beaucoup plus convenue. L'écriture est agréable à lire, mais j'ai trouvé la première partie beaucoup trop développée alors qu'elle n'apporte rien à l'histoire (histoire de la vie du mathématicien qui va être embauché dans un laboratoire secret de robotique). L'auteur plante son personnage comme dans un roman, or il n'a que le temps de la nouvelle. Les idées sont intéressantes, mais quelques incohérences sont venues troubler ma lecture. La fin toute mimi rachète un peu tout cela.

 

"Les aventures de Rocket Boy ne s'arrêtent jamais" - Daryl Gregory (traduction de Claire Kreutzberger)

Pas de SFFF* ici, mais un garçon fan de SF, qui s'y réfugie pour supporter sa vie. L'auteur nous raconte avec justesse ce drame. Il ne tombe jamais dans la facilité et relate toute l'injustice de la vie. Chaque mot est pesé et tombe juste. Pas de happy end, pas de mélodrame, "juste" une nouvelle qui vous donne une sacrée claque ! 

 

"Le vert est éternel" - Jean-Laurent Del Socorro (INÉDIT)

Je n'ai pas lu le roman Royaume de vent et de colères, dans l'univers duquel se passe la nouvelle, mais ce n'était pas gênant. Le texte est bien écrit, il nous présente une autre vision de l'Edit de Nantes, mais il ne m'a pas emporté. Je cherche encore le rapport avec le thème de l'anthologie.

 

"Coyote Creek" - Charlotte Bousquet (INÉDIT)

Autre texte hors SFFF, qui aborde de façon originale la maladie d'Alzheimer. La narration par la malade rend le texte très touchant.

 

"Intelligence extra-terrestre" - Stéphane Przybylski (INÉDIT)

On retrouve la façon très particulière de l'auteur de présenter ses récits, avec des alternances entres différentes époques, différents personnages. Si pour un roman, cela est intéressant, j'ai trouvé qu'au format nouvelle cela rendait la lecture difficile. Le texte est trop court pour se faire à ce format et pour pouvoir entrer dans l'histoire. Ayant lu le premier tome du Château des millions d'années, j'ai pu m'y retrouver dans le récit. Sans cette lecture, j'aurai été perdue.

 

"Pont-des-Sables" - Laurent Queyssi (INÉDIT)

Cette nouvelle rappelle celle de Daryl Gregory, mais en moins noir (une bande d'amis, qui va être confrontée à un drame). Ici une pointe d'imaginaire, mais surtout beaucoup de référence à la SF. La narration est très agréable. Lors de la lecture, on se pose beaucoup de questions, notamment sur les motivations des personnages. Ce ne sont pas des interrogations d'incompréhension, mais d'intérêt pour le récit. Il y a beaucoup de sentiments, mais emplis de pudeur. En bref, une lecture très agréable qui donne envie de lire l'auteur.

 

"Versus" - Fabien Clavel (INÉDIT)

Une nouvelle rapide et efficace. La fin est prévisible, mais le tout est très agréable à lire. Du fun, du dynamisme.

 

"Smithers et les fantômes du Thar" - Robert Silverberg (traduction d'Éric Holstein - INÉDIT)

Je m'attendais à de la SF, mais en fait c'est une nouvelle fantastique, qui rappelle les textes de la fin du 19ème siècle, début du 20ème. L'introduction est un peu longue, mais plonge bien le lecteur dans l'univers. C'est bien écrit, mais il y comme un goût de déjà vu et je n'ai pas accroché plus que ça.

 

"Visage" - Mike Carey (traduction de Sylvie Denis - INÉDIT)

Une autre nouvelle que j'ai apprécié. Il y a beaucoup de recherche et l'auteur nous propose un monde très particulier, bien développé (avec des maisons "champignons" qui m'ont beaucoup plu). Il utilise un concept de "visage confisqué", qui est très intéressant. Le lecteur pourra bien entendu faire un parallèle avec le voile, ou pas. En tout cas cette nouvelle provoque énormément de réflexion et j'ai aimé l'écriture de Mike Carey.

 

Pour conclure, cette année mon ressenti global est plutôt positif. Plusieurs textes m'ont énormément plu et ont éclipsé d'autres nouvelles qui m'ont laissée plus indifférente. 

 

La chronique de Blackwolf sur blog-O-Livre.

 

 * : Science-Fiction Fantasy Fantastique

 

D'autres avis chez : Xapur, Boudicca, Vert, Bibliocosme...

Retour sur l'anthologie de 2012, de 2013 et de 2014.

logo CRAAA bisn°4 ABCImaginaire2016n°1 U

CITRIQ