couv20950500

ID :

Anthologie dirigée par : Association Imajn'ère -  Edition Imajn'ère - Parution : mai 2016 - 288 pages - Prix : 19 € - Genre : nouvelles, imaginaire

Auteurs : Estelle Faye, Eva Simonin, Fabien Clavel, Olivier Boile, Justin Hurle, Brice Tarvel, Myrtille Bastard, Isa3elle Arnoult, Jean-Hugues Villacampa, Arnaud Cuidet, Pierre-Marie Soncarrieu, Patrice Verry, Romuald Herbreteau, Jérôme Verschueren, Lionel Davoust

 

Quatrième de couverture :

Que pouvons-nous trouver comme idées neuves en refouillant l’Antiquité ? Revisiter un passé déjà connu, imaginer un futur plus rose ou tout simplement plonger dans l’Histoire antique pour le plaisir desyeux et des sens, voilà le programme d’Antiqu’idées. Quinze auteurs ont imaginé des histoires originales mettant en scène des éléments ou des personnages antiques, pour bousculer nos connaissances etrappeler que l’Histoire peut être vue autrement, voire même revécue. De la Guerre de Troie à la Cimmérie, en passant par l’Égypte, Carthage et les confins bien connus de notre héritage gréco-latin, ces quinze nouvelles s’attachent à nous conter gaiement notre besoin decombat épique, de voyage au lointain et de quête de nos racines.

 

Mon avis :

Quand on m'a proposé de découvrir l’anthologie 2016 du festival ImaJn’ère,  Salon de la science-fiction et du policier d'Angers, j'ai été ravie. En effet plusieurs auteurs que j'apprécie sont au sommaire et les anthologies sont toujours de bonnes occasions pour en découvrir d'autres.

  • Préface

La préface est pleine d'humour (attention aux jeux de mots, parfois capilotractés). Elle explique bien le choix du thème et la richesse qu'il peut proposer. Une bonne entrée en matière.

  • La Maison des Vignes d'Estelle Faye

J'adore les textes d'Estelle Faye, j'étais donc ravie de commencer l'anthologie par le sien. Des recherches étranges sur Dyonisos amène un auteur à disparaître. Folie, réalité ? Le doute est possible. Une nouvelle très bien construite de bout en bout, mais un peu lisse par rapport à ses précédents textes.

  • Rivages d'Eva Simonin

Une découverte avec cette auteure qui est l'un des trois gagnants de l'appel à texte. On rencontre Callia, une inspectrice de simulations virtuelles, en pleine inspection de la guerre de Troie. Une très bonne surprise avec un récit mêlant science fiction et antiquité. Je me suis bien laissée prendre au jeu de la découverte et j'ai été agréablement surprise par la fin, à laquelle je ne m'attendais pas du tout. Le texte est bien écrit.

  • Deux fois vainqueur traverser l'Achéron de Fabien Clavel

Quel texte ! C'est un poème surprenant que nous propose l'auteur. Il y revisite l'histoire d'Orphée et d'Eurydice (et de bien d'autres textes classiques) avec une touche de zombie, ce qui ne pouvait que me plaire. Un bel exercice, réussi.

  • Le rêve du pont Milvius d'Olivier Boile

L'auteur est un autre lauréat du concours Imaj'nère. Cette fois-ci le plaisir n'était pas au rendez-vous. J'ai eu du mal avec cette nouvelle, où l'auteur tente de faire passer de nombreux retournements de situations, qui s'avèrent lourds. L'idée d'une uchronie ou la religion d'état serait l'Islam est intéressante, mais l'emboitement d'un livre uchronique dans une uchronie avec une réflexion de type "et si" n'est pas très fluide.

  • Ponce, Pilate, ponce! de Justin Hurle

Une première lecture de cet auteur, qui est un des membres de l'association Imajn'ère. Ramsès se bat avec les plaies d'Egypte et les colosses en fuite... Ah, le dur exercice de l'humour en littérature de l'imaginaire...  Je suis assez difficile à ce niveau-là. Ici, l'auteur a déployé un trésor de jeux de mots, de gags, de références historiques, de scènes humoristiques, mais j'y suis restée hermétique. 

  • Le tombeau de Calypso de Brice Tarvel

Autre lecture d'un membre de l'association, qui nous propose une nouvelle vision de l'épopée d'Ulysse, à la sauce moderne. L'idée de départ m'a intéressée, mais je n'ai pas compris ensuite, où voulait en venir l'auteur.

  • Chez Lucius, Dieux, Lares et Génies de Myrtille Bastard

Un nouveau texte d'une des lauréats de l'appel à texte. Nous faisons connaissances avec un journaliste qui teste les différents magasins de Rome. Il va nous conter en "direct" son expérience avec un magasin de vente de divinité. J'ai trouvé l'idée très originale. Le texte est bien mené et l'on se prend au jeu, s'est-il fait arnaqué à l'achat de sa déesse ou pas ? La fin est par contre un peu gentille et convenue.

  • Aheli ou la mémoire enfouie d'Isa3elle Arnault

Une auteure que je ne connaissais pas, membre de l'association Imajn'ère. Une très bonne lecture avec une histoire de civilisation imbriquée entre plusieurs époques, voire plusieurs espaces. J'ai été totalement surprise par le récit, qui est bien écrit, bien rythmée. Un nouvelle presque trop courte, car je l'ai vraiment aimé et j'en aurai bien lu encore un peu. Mais la taille convient très bien et l'histoire est parfaitement menée.

  • Quid Novi Medice ? de Jean-Hugues Villacampa

Également membre de l'association, l'auteur propose une réécriture de la défaite de Vercingétorix, où les romains se retrouvent épaulés par des super-héros germaniques. Je suis complètement passée à côté de cette nouvelle, n'ayant pas réussie à accrocher au ton humoristique et aux prénoms licencieux des personnages.

  • Carthage ! d'Arnaud Cuidet

Décidément cette anthologie sera celle de la découverte des auteurs, cette fois-ci avec Arnaud Cuidet. Cette nouvelle est une réécriture de la bataille de Carthage, avec un mélange des peuples de l'antiquité et d'armes futuristes. Comme un petit air de chevalier du zodiac, un texte divertissant.

  • Boadicée de Pierre-Marie Soncarrieu

Autre texte d'un membre de l'association. Dans cette nouvelle, Boadicée découvre grâce à une sorte de druide, ce que pourrait être son avenir, plein de bataille et de douleur. J'avoue n'avoir pas très bien compris la chute. Le texte est bien écrit, on se laisse emporter par le récit, mais quand il s'arrête, on se demande qu'elle était la mission de ce druide, ce qu'il voulait. Beaucoup de questions restent en suspens.

  • Discorde de Patrice Verry

C'est le dernier texte d'un membre de l'association Imaj'nère, il nous propose une nouvelle version de la pomme de la discorde, où pour une fois les humains ne sont pas les dindons de la farce. J'ai beaucoup apprécié le ton de cette nouvelle et encore plus la chute. Un agréable moment de lecture.

  •  Une histoire Tauride de Romuald Herbreteau

Nouvelle découverte d'un auteur, avec un texte qui m'a intriguée. Imaginez, Tchernobyl a pour conséquence l'apparition d'atefacts liés à Conan le Barbare un peu partout dans le monde ? Une idée qui peut sembler farfelue, mais que j'ai trouvé très séduisante. Par contre, face à la multitude d'idées de l'auteur, il aurait fallu un format un peu plus long. En effet, la fin est un peu précipitée avec des informations qui partent dans tous les sens.

  • L'Immortel et l'Assassin de  Jérôme Verschueren

Encore un auteur que je n'ai jamais lu. Cette fois-ci, le choix du type d'antiquité est asiatique, assaisonné à la sauce starwars. Le récit ressemble aux contes chinois et son dénouement ne m'a donc pas vraiment surpris. De l'humour bien dosé, une lecture sympathique.

  • Faisabilité et intérêt zootechniques de la métamorphose de masse de Lionel Davoust

Pour terminer l'anthologie, je retrouve un auteur que je connais bien, avec une nouvelle que j'ai adorée. Protocole scientifique à l'appui, il va se poser la question de l'intérêt de la transformation de l'homme en cochon, comme nouvelle source d'alimentation. Son exemple date un peu puisqu'il prend celui de l'équipage d'Ulysse, transformé par Circée. Vous l'aurez compris, beaucoup de second degré et un ton scientifique. Je me suis régalée.

Pour conclure, je trouve cette anthologie intéressante concernant sa composition. Elle mêle auteurs reconnus, membres de l'association qui organise le festival et lauréat d'un concours de nouvelles. Cela permet de découvrir de nouveaux auteurs et de donner leur chance à des inconnus. Concernant la qualité des nouvelles, elle est très variable comme dans beaucoup d'anthologie. Quelques rares mauvaises lectures, certaines nouvelles m'ont beaucoup plus et plusieurs m'ont intéressées. Un ressenti globalement positif.

D'autres avis chez : Blackwolf, Lorhkan...