voixCouteau

ID :

Auteur :  Patrick Ness -  Traduction : Bruno Krebs  -  Editions Folio (SF) - Parution : 16/10/14 - 544 pages - Prix : 8.70 € - Genre : Science-fiction

 

Quatrième de couverture :

C'est l'année de ses treize ans et, dans un mois, Todd Hewitt va devenir un homme. Il est le dernier garçon de Prentissville. Cette ville de Nouveau Monde est uniquement peuplée d'hommes. Depuis longtemps, toutes les femmes et les enfants ont disparu. A Nouveau Monde, chacun peut entendre les pensées des autres, qui circulent en un brouhaha incessant, le Bruit. Nul ne peut échapper au Bruit, nulle part, jamais...

 

Mon avis :

Je ne savais pas à quoi m'attendre en commençant ce livre. Certes, il m'avait été chaudement recommandé et j'avais déjà lu un livre de l'auteur (Quelques minutes après minuit), mais pas du tout dans le même registre. La quatrième de couverture est lapidaire, ce qui est aussi bien. Donc une grande surprise et une très bonne.

L'histoire commence assez banalement avec la journée de travail du jeune Todd Hewitt, dans une colonie établie il y a un peu plus de 20 ans sur une autre planète, Nouveau Monde. Les hommes sont passés des vaisseaux spatiaux à une agriculture de subsistance, jusqu'ici c'est plutôt classique. S'il n'y avait le bruit. Ce bruit perpétuel, issu des pensées des hommes, mais aussi des animaux. Todd vit dans un village sans femme, car on lui a dit que le virus du bruit les avait tuées. Une chose assénée avec tant d'autres. Mais Todd, malgré lui, va découvrir la vérité. Je n'ai pas envie de vous en dire plus, car la surprise est un facteur de plaisir pour moi lors de la lecture. Une histoire de survie va débuter, d'amitié, d'apprentissage de la vie. Devenir adulte n'a ni rien de simple ni d'amusant à Nouveau Monde.

Difficile d'appréhender ce bruit au départ, mais l'auteur trouve vraiment les mots justes et la typographie, qui permettent au lecteur de l'imaginer. La façon de parler des personnages permet également de se plonger dans l'ambiance de ce nouveau monde. Cette écriture particulière peut peut-être gêner le lecteur au départ, ce ne fût pas le cas pour moi. Elle m'a vraiment plongée dans la vie de Todd.

Todd est attachant comme personnage. Il se retrouve au milieu d'une histoire qui le dépasse, mais reste un "bon gars". Il y a d'autres personnages très intéressants dont je vous laisse la surprise. Des vrais méchants, des fous de dieux qui font peur. Toute une panoplie bien utilisée, bien amenée.

 

Pour conclure, cette lecture s'est avérée surprenante et très prenante. Je suis ravie d'avoir débuté cette trilogie et j'ai hâte de découvrir les tomes suivants. L'histoire est originale, bien racontée, bien menée. En bref, je vous en conseille la lecture.

 

"Le Bruit, c'est du bruit. Ça craque et ça crépite et ça finit généralement par une grande purée de sons et de pensées et d'images, et la moitié du temps, impossible d'y comprendre quelque chose. L'esprit des hommes est rien qu'un fouillis et le Bruit, c'est comme la version active, respirante de ce fouillis. C'est ce qui est vrai et ce qui est cru et ce qui est imaginé et ce qui est rêvé, et ça dit une chose et son contraire total en même temps, et même si la vérité s'y trouve forcément, comment faire la différence entre ce qui est vrai et ce qui ne l'est pas quand vous captez tout, absolument tout ? Le Bruit, c'est un homme non filtré, et sans filtre, un homme, c'est rien qu'un chaos sur pattes."

 

D'autres avis chez : Sia, Zina, Ptitetrolle, Blackwolf, Nanet, La tête dans les livres...

destockage-pal-duo-600x367Thème 2 : un titre qui fait peurcoupe_quatre_maisons ABCImaginaire2016N