TempsSorciere

ID :

Auteur : Arni Thorarinsson  -  Traducteur : Eric Boury - Edition Points - Parution : 02/10/2008 - 426 pages - Prix :  7.90 € - Genre : polar

 

Quatrième de couverture : 

Muté dans le nord de l'Islande, Einar, le sarcastique reporter du Journal du soir, se meurt d'ennui. D'autant qu'il ne boit plus une goutte d'alcool! Tout ceci deviendrait vite monotone... si ce n'étaient ces étranges faits divers qui semblent se multiplier: un étudiant disparaît, des adolescents se suicident... Einar voit d'un autre œil cette microsociété gangrenée par la corruption et la drogue.

 

Mon avis :

Ahhhh l'Islande.... un pays qui m'attire beaucoup, ce qui m'avait fait choisir ce polar lors du salon de Lire en poche. Par ces temps caniculaires, je me suis dit qu'une lecture nordique me ferait le plus grand bien. 

L'histoire commence doucement. On découvre les principaux protagonistes Einar, le journaliste qui a arrêté de boire, son amie la photographe Joa et Asbjörn son collègue, ancien rédacteur en chef, qu'il ne supporte pas. Tout ce petit monde se retrouve exilé à Akureyri afin de développer les publications du journal du soir en y insérant des informations sur le nord du pays. Einar ressemble un peu au stéréotype du journaliste dans les polars : désœuvré, fumeur, divorcé, attiré par l'alcool. Il va partagé avec nous ses pensées, ses ennuis, pendant plus de 400 pages. Il ne nous soumet pas d'idées révolutionnaires, petit à petit le lecteur s'habitue à partager sa vie, ses faibles ambitions. Je ne dirai pas que l'on se prend d'amitié pour lui, mais je me suis laissée porter par son récit.

C'est un roman d'ambiance, de petites actions, d'observations de la vie quotidienne. Le rythme n'est pas très enlevé pendant près de 400 pages pour s'accélérer sur les 25 dernières pages. La première partie est très intéressante pour découvrir la vie en Islande aujourd'hui, avec ses problématiques d'emploi, de drogue, d'immigration. La deuxième apporte des frissons et de l'excitation. Je ne m'attendais pas aux révélations de la fin et j'ai adorée être surprise.  

Pour conclure, je ne dirai pas que cette lecture fût la révélation de l'année, mais elle fût agréable et j'ai passé un bon moment. J'ai apprécié cette plongée dans la vie Islandaise actuelle.

 

Le petit plus :

J'ai eu le plaisir de rencontrer l'auteur lors de Lire en poche en 2015 à Gradignan. Je trouve ça agréable de lire un livre dédicacé.

IMG_0047IMG_0152

Et la même année, je suis allée en Islande :-)

IslandeMJ

 

destockage-pal-duo-an-2-600x268 thème 1  derPolar n°1