9791022400763FS

ID :

Auteur : Tahereh Mafi - Édition : Michel Lafon poche - Parution : 07/05/14 - 430 Pages - Prix : 7€ - Genre : SF, Dystopie, Young Adult

Quatrième de couverture :

“Ne me touche pas” je lui murmure. Je mens mais ne lui dis pas. J’aimerai qu’il me touche mais ne lui dirais jamais. Des choses arrivent quand on me touche. Des choses étranges. De mauvaises choses. Des choses mortelles.
Juliette est enfermée depuis 264 jours dans une forteresse pour un accident. Un crime. 264 jours sans parler ni toucher personne. Jusqu’au moment où un gardien vient partager sa cellule. Derrière sa nouvelle apparence, elle le reconnaît : c’est Adam, celui qu’elle aime en secret depuis toujours.

 

Ce livre avait fait pas mal de battage dans la blogosphère et lors de la venue de l'auteur au salon du livre de Paris. J'étais donc très curieuse de le découvrir.

Mon ressenti :

Le tout début de l'histoire m'a intriguée. Une jeune fille enfermée depuis près d'un an, sans parler, sans voir un être humain. Il y avait de quoi faire un bon début d'histoire. Malheureusement, très rapidement, après l'arrivée de son compagnon de cellule, l'histoire s'est fixée sur la romance, qui va rester prédominante pendant 250 pages. Même si parfois mon cœur de midinette s'émeut, là ce ne fût pas le cas. Les 70 dernières pages ont un peu (mais juste un peu) rattraper cela, en  développement l'histoire par la découverte du monde extérieur, l'apparition de nouveaux personnages. Mais ces quelques miettes ne m'ont pas suffit.

J'ai donc eu du mal avec des pages et des pages à lire : touche moi, non il ne faut pas, je veux qu'il me touche, j'aimerais qu'il me touche, oh il me touche... Le texte présentait également quelques incohérences. L'héroïne parlait à peu près bien et tout à coups les négations disparaissaient, "je te" devenait "j'te". Un autre point qui m'a fait tiquer, est la façon dont Juliette parle à son geôlier, elle le tu-toi et, est très familière, comme s'il était  quelqu'un qu'elle connaissait depuis très longtemps, bizarre.

Les descriptions des personnages ne m'ont pas parmi de m'en faire vraiment une idée. On comprend que la vie de Juliette jusqu'à présent a été horrible, mais je n'ai pas réussit à avoir d'empathie pour elle. Quant à Adam, on comprend surtout qu'elle veut le toucher. Bref, je ne me suis pas sentie concernée par les personnages.

Au final, une lecture qui s'est avérée pénible sauf au tout début et à la fin. Une romance à laquelle je n'ai pas accrochée. Certes j'aimerais savoir ce qu'il se passe après, mais pas au risque de lire le second tome.

imaginaire 2014 n° 27    chall32 n° 7 SFFF_au_feminin petitn°6