couv47532017

ID :

Auteur : Vanessa Callico & Diana Callico - Édition : Asgard - Parution : 25/04/ 2013 - 376 Pages - Prix : 19€ - Genre : Fantasy

Quatrième de couverture :

Comment réagiriez-vous si, au lieu de mourir, vous vous trouviez projeté dans le corps d'une jeune aristocrate du XVème siècle promise à Vlad Drakul ?

C'est ce qui arrive, de nos jours, à Eva, étudiante en littérature, qui est poussé dans une faille volcanique par le linguiste qu'elle voulait retrouver. Celui-ci, possédé par l'esprit d'un légat du pape de Drakul, n'a que ce moyen pour sauver les deux époques de l'Apocalypse. 
Commence alors pour Eva une étrange quête qui doit la mener à comprendre pourquoi, au XXIème siècle, une étrange maladie ravage le monde et au XVème, de monstrueuses créatures surgissent au cœur du Danube.

 

Il y a des auteurs qui vous vendent bien leur livre. J'ai eu le plaisir de rencontrer aux Imaginales Vanessa & Diana Callico, fille et mère (si je me rappelle bien). J'ai trouvé leur façon de travailler très intéressante. Elles font toutes les recherches à deux, fixent le cadre du récit puis Vanessa écrit. Elles m'ont donné l'opportunité de découvrir leur livre et je les en remercie.

 

Mon ressenti :

Voilà une chronique un peu casse-tête à faire. En effet, ma vision du livre a complètement changé au fil de la lecture. Au début je l'ai pris au premier degré et il ne m'a pas beaucoup plus, puis une fois la moitié passée, je l'ai pris au second (voir quatorzième) degré, et je me suis bien marrée (un peu comme devant un film de série Z)

Il faut dire que le début semble un peu décousu. On découvre tout d'abord l'héroïne : Eva. Cette intellectuelle bonne poire fait une thèse sur l'apocalypse. Ça tombe bien (sic), nous voilà avec la fin du monde sur les bras : raz de marrée géants, pandémie ... Ces catastrophes arrivent très rapidement et le tout manque un peu de cohérence (en deux pages on se retrouve avec des millions de morts). En parallèle, nous rencontrons le héros : Vlad Drakul (himself). L'histoire prend place en Valachie au XVème siècle. Le comte doit faire face à son ennemi  le sultan Mehmed II, mais son plus grand problème est autre, il découvre des récits horrifiques d'homme se changeant en mouche géante (entre autre). Il a d'ailleurs le plaisir de le constater par lui même (chapeau bas à la description de la scène qui est bien cradingue et complètement what the fuck). A ce moment là, grande interrogation personnelle : mais c'est quoi ce bazar ? Pour couronner le tout, Eva se retrouve propulsée à l'époque de Vlad. Elle n'a aucun problème à s'imposer comme femme du XXIème siècle auprès de nos charmants roumains du XVème, c'est un peu gros (juste un peu).

Mais quand j'ai eu peur que l'histoire tourne à la romance (cf. la couverture), le récit continue en étant de plus en plus fou : espionnage chez le sultan, multiplication des bêtes bizarres géantes, rendez-vous secret, illusions mortelles, fantômes ... Là, j'ai commencé à franchement rigoler.

Alors que dire, au final, de cette lecture ? Avec un filtre de lecture de type second degré, je me suis bien amusée et la capacité de l'auteur à retomber sur ses pattes m'a épatée.

 

D'autres avis chez : Ptitrolle, Marmotte, ...

 imaginaire 2014 n°  36    SFFF_au_feminin petitn°11