couv71188127

ID :

Auteur : Samantha Bailly - Editions : Bragelonne - Parution : 19/11/2014  - 550 pages - prix : 25 € - genre : Fantasy

 

Quatrième de couverture :

Dans la cité de Lyneroy, les commerces éclatants cohabitent avec les plus sombres marchés noirs…

Sonax a treize ans lorsque sa vie bascule. Jeune garçon androgyne destiné à suivre une voie marchande, il quitte tout pour le théâtre solaire, un lieu où il se découvre une nouvelle famille. Mais derrière la scène, entre faux-semblants et jeux de pouvoir, la réalité d'Hélderion n'a rien à envier aux drames qui se jouent sur les planches. Il ignore alors à quel point il va devoir apprendre à jouer un rôle en permanence, en découvrant les dangereuses coulisses de la cité la plus riche du royaume. Entraîné dans des intrigues politiques qui le dépassent, il sera changé en polymorphe, un être capable de modifier son apparence à volonté…

Car quel acteur n'a jamais rêvé de contrôler l'histoire au gré de ses métamorphoses ?

 

Je n'avais lu que des nouvelles de l'auteur, que j'avais bien aimées. J'avais entendu beaucoup de bons retours et fini par acheté Oraisons, que je n'ai pas encore commencé. Grâce à Livraddict et aux Editions Bragelonne, je me suis lancée et j'ai lu le dernier roman de Samantha Bailly, qui se déroule dans le même univers qu'Oraisons.

 

Mon ressenti :

On peut clairement scinder l'histoire en trois parties. Certes cela est rendu très facile par le découpage du livre en trois actes (comme au théâtre), mais même sans cela, les césures sont évidentes tant par le sujet, que l'ambiance des différents récits ou l'écriture.

Le début de l'histoire va nous présenter l'enfance/adolescence du héros Sonax. Le récit est très facile à lire et entraîne le lecteur. J'ai apprécié cette lecture tout en me demandant comment cela allait évoluer. Cela ressemblait à un livre pour adolescent, bien ficelé, agréable à lire, mais pas vraiment révolutionnaire, une fois que l'on avait découvert le monde d'Hélderion .

Quelle ne fût pas ma surprise, en débutant la deuxième partie ! Celle-ci est très noire et injuste. Le héros et ses amis, qui semblaient bien sous tous rapports, se révèlent avec leurs défauts et leur vices. L'auteur nous entraîne dans les bas fonds de la cité de Lyneroy. Toutes les certitudes que le lecteur a pu acquérir durant la première partie sont retournées J'ai trouvé cela très bien fait et je ne l'ai pas vu venir ! Je tire mon chapeau à Samantha Bailly pour m'avoir ainsi roulé dans la farine. La couverture prend toute sa signification dans cette partie.

La troisième partie sera celle du dénouement. La fin arrive un peu rapidement avec des nouveaux personnages à peine dévoilés, n'ayant pas lu Oraisons.

Le personnage principale est très intéressant. Durant toute l'histoire nous allons le voir grandir, évoluer. Le gentil garçon, candide, de la première partie, que l'on ne peut qu'apprécier, devient un être ambivalent, manipulateur, en tant que trafiquant d'objet interdit dans la partie deux. Difficile alors de continuer à l'adorer et à lui souhaiter le meilleur. Enfin, dans la troisième partie, le temps de l'émancipation est venue, ainsi que du rachat moral (ceci dit cela ne changera pas la vie des personnes que Sonax a pu abandonné ou trahir). De nombreux personnages secondaires l'entourent et ont également une personnalité riche.

Au final, j'ai été emportée par ma lecture. Quand j'ai cru m'être forgée une opinion du genre "pas mal mais sans plus", l'auteur a complètement rebattu les cartes avec réussite pour proposer un récit plus profond et trouble (une métamorphose du texte). Je n'ai plus le choix je dois absolument lire Oraisons.

 

D'autres avis chez : Amarüel, Ptitelfe...

SFFF_au_femininn°18 100255062 n°5