Zalim

ID :

Auteur : Carina Rozenfeld  - Editions Scrineo - Parution : 03/1016 - 348pages - Prix : 16.90 € - Genre : fantasy, young adult

 

Quatrième de couverture :

Un royaume d’un autre monde, ressemblant fort à notre Norvège, est en proie à la guerre. Il invoque un démon pour l’aider à gagner, qui choisit alors un hôte humain inconnu. Cet hôte oublie son identité humaine à chaque fois que le démon se réveille et le possède, et n’a plus conscience de ses actes.

Qui est l’hôte ? Dans quel camp est-il ? Va-t-il réussir à prendre le dessus sur le démon pour le maîtriser ?

 

Mon avis :

Merci à Babelio, qui me permet de découvrir, enfin, l'écriture de Carina Rozenfeld. Je crois que je n'avais lu en tout et pour tout qu'une nouvelle de l'auteure. Pourtant j'en avais entendu le plus grand bien. Bref, je me suis enfin rattrapée.

Waouh ! Ce début, brrr, j'en frissonne encore ! L'auteure nous plonge directement dans son histoire avec une grande efficacité. A tort, je m'attendais à quelque chose de gentillet (je ne sais pas pourquoi), eh bien non et tant mieux ! J'ai trouvé tout le début du livre très intense, après la découverte est plus progressive. Il faut dire que c'est un premier tome, donc l'auteur mets en place son histoire. En tout cas, j'ai été tenue en haleine jusqu'à la fin et j'aurai bien enchaîné avec la suite.

Les annonces parlent de steampunk, certes il y a des automates, mais je dirai bien c'est tout, donc ce n'est pas le trait marquant du livre. On est plus dans de la Fantasy assez classique avec deux royaumes en guerre et les souverains qui doivent réagir.

J'ai découvert avec plaisir la plume de l'auteure. Sa lecture est très agréable. Certes quelques ressorts narratifs sont plutôt évidents, du genre, qui héberge Zalim, la romance entre la princesse et ... (non pas de spoil), mais le récit n'est pas simplifié à l'extrême. L'auteure aborde des thèmes que l'on ne rencontre pas souvent en young adult, comme l'homosexualité, alors chapeau !

Au niveau personnage, les princesses sont un peu caricaturales mais fort sympathiques. J'avoue avoir beaucoup de curiosité pour le démon Zalim et j'ai hâte de voir comment il va évoluer. Le roi, présenté, tout d'abord, comme un personnage sans intérêt s'avère très surprenant. L'auteure est allée au-delà du stéréotype du roi fantoche. Il y a aussi le fidèle conseillé, la gentille sorcière... 

Pour conclure, j'ai dévoré Zalim (le livre, pas le démon) avec grand plaisir. Il y a certes quelques facilités, mais l'histoire reste très bien construite. J'ai vraiment hâte de lire le tome 2.

 

" Pour se protéger du mépris des autres, il se cachait derrière ses bourrelets. Pour chasser le vide provoqué par la solitude, la panique face à la tâche qui lui incombait, il mangeait. Et ces couches de graisse le séparaient un peu plus chaque jour de son entourage. Tous les matins, il se disait qu'il allait changer, qu'il allait faire de son mieux, et chaque fois, la déprime le reprenait, la peur, le découragement, il reproduisait les erreurs de la veille. Le fossé entre sa fille et lui s'élargissait en même temps que son tour de taille et il savait que plus il attendait pour se reprendre, plus la pente à remonter serait raide. Tous les jours, il devait jouer la comédie, prétendre qu'il savait ce qu'était être roi, faire semblant de diriger, de maîtriser, de gouverner. Chaque jour il se drapait dans une fausse fierté pour masquer sa honte. "

D'autres avis chez : Dup,...

derFantasy n°1